Question à Monsieur le Maire – situation des salariés de l’entreprise TROUILLET

 

gros-nuages-noirs-fontenay-le-comte

 

Monsieur le Maire, il y a quelques mois de cela, vous affirmiez que l’emploi était au coeur de vos préoccupations.

Depuis 2009, ce sont plus de 800 emplois qui ont été détruits dans le Sud Vendée. Aujourd’hui, la situation des salariés de l’entreprise TROUILLET est emblématique du désastre social dans lequel continue de sombrer notre territoire. Dans cette entreprise, le chômage partiel, les licenciements économiques déguisés, les changements de production inintelligibles, le non respect du code du travail, les pressions psychologiques, les arrêts de travail, les mises au placard, les départs contraints… constituent l’insupportable quotidien des salariés.

Cette situation, ainsi que l’ignorance maintenue à dessein par la direction sur ses véritables objectifs, et sur la pérennisation des emplois sur le site de Fontenay-le-Comte, est l’expression, violente, du mépris dans lequel les dirigeants de Trouillet tiennent les salariés, leurs familles, mais également les communes et les territoires où s’exerce l’activité de l’entreprise.

Le maintien du lien social est une des composantes de la citoyenneté, c’est l’affaire de tous, entreprises ou particuliers : un salarié ne se dépare pas de sa dignité de citoyen en franchissant la grille de l’entreprise; prendre parti pour la défense des salariés c’est prendre parti pour la défense de la commune et de ses concitoyens, c’est défendre l’avenir même de notre commune.

Le conseil, et le maire par l’autorité que lui confère sa fonction, se doivent d’être aux côtés des salariés, afin de relayer publiquement leur lutte pour l’emploi, afin d’agir en intermédiaire, afin d’obtenir et transmettre les informations que les salariés ne reçoivent pas,  afin également de les conforter, et de les maintenir dans la communauté des membres de la cité. Car refuser l’exclusion hors du monde du travail c’est refuser, aussi, l’exclusion hors de la cité.

Nous demandons à Monsieur le Maire quelles actions compte t’il mettre en oeuvre face à la réduction organisée des effectifs dans l’entreprise TROUILLET, face à l’attitude inacceptable de la direction, qui ne respecte ni les droits des salariés ni son devoir d’information envers les instances représentatives du personnel, face enfin à la souffrance des salariés et de ses concitoyens.

 

 

Tract salariés TROUILLET – manifestation du 11 Septembre 2014

 

Print Friendly

Laisser un commentaire