MAINTIEN DU GUICHET SNCF DE FONTENAY le COMTE

MAINTIEN DU GUICHET SNCF DE FONTENAY le COMTE

… au delà du 31 Décembre 2014 !

 

photo groupe-2

En 2008, Nicolas Sarkozy nomme à la tête de la SNCF, Guillaume Pepy, un haut fonctionnaire passé par différents postes ministèriels, dont celui de directeur de cabinet de Martine AUBRY au ministère du Travail.

 

Gullaume Pepy lance alors un plan baptisé « horizon 2015 » qui a pour objectif déclaré de préparer la SNCF à l’ouverture du marché du transport ferroviaire de passagers français à la concurrence à partir de 2019, et, pour principale conséquence, la suppression de plusieurs milliers d’emplois dans les services voyageurs de la SNCF. Il s’agit là du dernier volet de la libéralisation du secteur ferroviaire en Europe décidé par Bruxelles, après la libéralisation du marché intérieur du frêt en 2006, et celle du transport international de voyageurs à la fin 2009.

 

Ainsi, selon les attendus de ce plan, les bureaux de ville, comme celui de Fontenay-le-Comte, situés en dehors des emprises ferroviaires, sont appelés à disparaitre au plus tard le 31 Décembre 2014.

En 2013, Monsieur PEPY est reconduit dans ses fonctions par le gouvernement Hollande / Ayrault, sans nouvelle feuille de route, il est donc confirmé, par un gouvernement socialiste, dans sa mission principale: poursuivre la casse de l’entreprise publique de transport par rail qu’est la SNCF, afin de pouvoir l’ouvrir à la concurrence, y compris pour les trains régionaux, et de répondre ainsi aux injonctions ultra libérales de la Commission Européenne.

 

Cela explique-t-il le positionnement de notre député-maire, Monsieur Fourage, de faire si peu qui puisse entraver les décisions prises à Bruxelles? Car lors des multiples  rencontres avec le ministre des transports Monsieur B.Cuvillier pour maintenir le dossier A831 à flot, sans doute aurait on pu également espérer saisir ces opportunités pour pérenniser véritablement le maintien du guichet SNCF dans notre sous préfecture,  au nom de la sauvegarde des services publics de proximité dans une ville si profondément touché par la crise. Il n’en est rien.

 

Car, lorsque l’équipe sortante évoque hâtivement « le maintien du guichet sncf », en évitant de s’appesantir sur le sujet, n’est évoqué, en vérité, que la période qui s’achèvera  au 31 Décembre 2014.  Au delà, c’est à dire à partir du 1er janvier 2015, en l’état actuel du dossier, absolument rien n’a été acté.

De fait, ce qui se profile à l’horizon du 1er  janvier 2015, et qui constitue le scénario actuellement privilégié par la SNCF, est que soit imposé aux Fontenaisien-ne-s et à l’ensemble des usagers, sans qu’ils en soient consultés, la mise en place… de 2 distributeurs de billets automatiques (un pour les TGV et les intercités, l’autre pour le trafic régional), en lieu et place du personnel SNCF qualifié actuel.

Force nous est de constater ,que l’équipe municipale actuelle n’a pris aucun engagement ni position ferme concernant le maintien au delà du 31 Décembre 2014, cette question ayant été en réalité systématiquement éludé jusqu’à présent, et que cette attitude s’apparente à un non-dit avalisant par défaut le projet de suppression programmé du personnel SNCF, accompagné éventuellement, comme c’est le cas depuis Juin 2013 à La Fleche, sous préfecture de la Sarthe se trouvant exactement dans la même configuration que Fontenay, d’un « emploi d’avenir » durant quelques mois, afin de familiariser les usagers au fonctionnement des distributeurs.  Pour autant, nous rappelons que les citoyens ont déjà refusé ce scénario au travers d’une pétition ayant recueilli plus de 3600 signatures à Fontenay le Comte.

Lors du comité de ligne SNCF du sud-vendée réuni à lucon le 17/10/2013, la directrice régionale SNCF Pays de la Loire, a annoncé qu’un contact avec la ville de Fontenay-le-Comte était engagé afin d’examiner cette possibilité de maintien de guichet …virtuel !, ou seul le sigle SNCF subsisterait sur le fronton du bâtiment.

 

Nous faisons de cette lutte pour le maintien du guichet SNCF de Fontenay le Comte, et de son personnel, le symbole même de notre défense intransigeante des services publics. Préserver les services publics, notamment les services public de proximité, c’est préserver le lien social, garantir l’égalité républicaine, et servir l’intérêt général : ils constituent la richesse et le patrimoine commun de ceux qui n’en ont pas.

 

Nous appelons l’ensemble des Fontenaisien-ne-s à se saisir pleinement de cette question et à s’exprimer massivement par leur vote pour le maintien du guichet SNCF avec son personnel qualifié au delà du 31 Décembre 2014 !

 

La marchandisation de toute chose, la mise en concurrence de tous contre tous, ont mis à mal les solidarités traditionnelles et l’idée même d’intérêt général et de bien commun. Dans ce contexte de plus en plus libéral, de plus en plus brutal, le Services Public Français est, plus que jamais, une chance pour le corps social dans sa totalité, et nous devons nous mobiliser pour perpétuer ses missions, à Fontenay-le-Comte, dans toutes les communes, les départements, les régions, la nation entière, …. , partout, toujours !

Print Friendly

1 comment for “MAINTIEN DU GUICHET SNCF DE FONTENAY le COMTE

  1. fleury
    mars 14, 2014 at 11:12

    je voulais aborder les problèmes avec les nouveaux horaires du tvf à Fontenay, où nous habitons rue tiraqeau il y a de nombreuses personnes âgées, le samedi on les voit descendre au marché à pied et remonter à pied aussi en trainant leur caddie, elles ont beaucoup de difficulté pour marcher, avant que la ville prenne la gestion du tvf elles pouvaient y aller en bus et remonter également en bus, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Il y a un arrêt tvf au pemu mais les horaires ne correspondent pas avec les départs et les arrivées des cars sncf qui vont sur Niort, Luçon ou la Rochelle, il faut descendre à pied ou en voiture pour pouvoir prendre les cars sncf, ce n’est pas normal

Laisser un commentaire