Elections départementales du 22 et 29 mars : liste commune FdG – EELV

 

Elections départementales Mars 2015 - Journal de Campagne

Elections départementales Mars 2015 – Journal de Campagne

Parce que vous voulez que chacun ait le droit de vivre dignement !

C’est le rôle des élus de la République, aider chacun à chaque âge de sa vie, et non pas seulement aider les lobbyistes les plus puissants.
C’est pourquoi il faut voter !

Vous avez peut-être pu penser que les élus politiques sont tous pareils et que rien ne change jamais, et vous ne votez plus !

Vous avez peut-être espéré que la droite de Sarkozy (on va travailler plus et gagner plus !), puis la gauche de Hollande (l’ennemi c’est la finance et le changement c’est maintenant !) allaient améliorer la vie de chacun, et vous êtes déçus ! Vous comprenez que leurs politiques d’austérité rendent votre vie plus difficile alors que les plus riches sont de plus en plus riches.

Vous avez peut-être voté FN pour protester, mais vous n’arrivez pas à adhérer à leurs idées, et entre les libéraux d’avant 2012 comme Le Pen père et les « défenseurs des petits opprimés par la mondialisation » que se raconte Le Pen fille, vous sentez bien le double-langage, et nous, nous savons le danger qu’il y a derrière ce vote.

Nous ne croyons pas aux homme providentiels ni aux politiciens professionnels.
Nous savons qu’en démocratie, c’est le peuple qui décide : aussi nous vous encourageons à dire quelles sont vos priorités et à venir les défendre avec nous .

Nous sommes des citoyens qui ont choisi leurs représentants pour cette élection lors d’une assemblée citoyenne, soutenus déjà par les partis du Front de Gauche et Europe Ecologie Les Verts.

Nous proposerons 4 réunions publiques, où vous êtes tous les bienvenus, à la salle des fêtes, pour vous exprimer:

05 03 : Velluire

09 03 : Benet

12 03 : St Hilaire des Loges

18 03 : Fontenay, salle des OPS
Et en attendant, retrouvons-nous sur le blog «http://fontenay-a-gauche.fr/ »
Cette campagne électorale, c’est la vôtre !

Parce que le département, c’est la justice par l’aide sociale, mais aussi l’éducation au collège, les politiques culturelles, le développement économique, l’aménagement des territoires et les services publics, la seule richesse de ceux qui n’en ont pas !

Parce que notre canton est parmi les plus touchés par la précarité en Vendée, parce-que dans trop de nos communes, il n’y a ni services de proximité, ni commerces, ni structures sportives, fédérons-nous pour construire ensemble une alternative politique, citoyenne, écologique et sociale.

Mobilisons-nous ce 22 mars, votons pour Corinne Devaud et Didier Herbé !

Print Friendly

6 comments for “Elections départementales du 22 et 29 mars : liste commune FdG – EELV

  1. gogail
    février 11, 2015 at 00:17

    je pense que c’est une très bonne entrée en matière

  2. février 11, 2015 at 01:23

    Bravo pour la rapidité. Une question Admin, c’est la traduction du français Olivier ou de l’espagnol Ruben ? Salut aux ………3!

  3. Coirier
    février 14, 2015 at 18:19

    Je me réjouis de ce rassemblement : les candidatures communes de EELV et du FDG sont le signe d’une volonté commune pour construire ensemble des propositions pour le sud Vendée aux service de tous les habitants et notamment de celles et ceux qui sont en situation de précarité. Elaborons ensemble un projet de développement qui rompe avec les vieux schémas productivistes : nous savons en effet que l’A 831 n’est pas l’autoroute de l’emploi, que la « maïsiculture » élimine les paysans, appauvrit les sols et pollue la baie de l’Aiguillon ; nous savons qu’une politique de solidarité se différencie d’une politique d’aide et d’assistance sociales, que le soutien à domicile est une priorité, accompagnée d’une politique de prise en charge de la dépendance dans des établissements adaptés. Mettons en commun notre « intellectuel collectif », en dépassant les frontières de nos partis politiques pour accueillir les citoyennes et les citoyens qui veulent mettre route un véritable changement ! Jean Coirier

  4. les candidats
    février 18, 2015 at 11:01

    EELV et le Front de gauche unis pour les élections

    >

    > Josselin Le Claire, Corinne Devaud, Didier Herbé et Ghislaine Rautureau forment le binôme Front de gauche-EELV de Fontenay pour les prochaines élections départementales.

    >
    Pour faire front au PS, à la droite et au FN, les partis du Front de gauche et les Verts s’allient pour les départementales. Une première pour les deux candidats, qui doivent apprendre à travailler ensemble.

    >
    > Pourquoi une alliance ?
    > Aux dernières sénatoriales, Didier Herbé avait les clés de campagne du Front de Gauche. En face, sur une autre liste, Tony Demeurant défendait les couleurs d’Europe Écologie les Verts, soutenu par Corinne Devaud.
    > Pour ces nouvelles élections, départementales, les deux partis se tendent la main. Ils font front commun. « On l’a loupé pour les sénatoriales et on a vu que seuls, on n’y arrivait pas forcément », confie Didier Herbé. Cette fois donc, Corinne Devaud et Didier Herbé se mettent diapason. Conscients d’avoir des méthodes différentes de travail, d’expression, qui font d’eux un binôme « métissé ».
    > Qui sont ils ?
    > Didier Herbé, 53 ans, marié et père de trois filles. Agent ERDF à Fontenay, il entame son deuxième mandat de maire dans la commune de Montreuil. Il est également membre délégué communautaire. Ce sympathisant Front de gauche, non encarté, se dit dans la mouvance de Jean-Luc Mélenchon. Son remplaçant, Josselin Le Claire, jeune élu de l’opposition à Fontenay-le-Comte (25 ans) partage ses convictions politiques et prône « la large ouverture à gauche ».
    > C’est ainsi, dans cette dynamique de fusion, qu’on retrouve Corinne Devaux. À 51 ans, elle est cadre dans le médico-social. Arrivée il y a cinq ans à Fontenay, elle était auparavant encartée au PS dans le Poitou-Charentes. Ici, elle a rapidement mis sur pied l’Amap de la Ville, « déçue de ne pas trouver à manger bio ». Cette mère de trois enfants connaît aussi les établissements scolaires Tiraqueau et le lycée agricole Rabelais où elle s’est investie comme parent d’élève.
    > Trouver une remplaçante n’a pas été simple. Plusieurs fois, la rencontre avec Ouest-France pour officialiser le binôme a été reportée. L’équipe n’était pas au complet. « Dans les milieux associatifs, les femmes que j’ai sollicités ne veulent pas s’engager sous une étiquette politique », déplore-t-elle. Finalement, Ghislaine Rautureau, 55 ans, travailleuse familiale, les suit dans l’aventure.
    > L’alliance était-elle logique ?
    > Sur la forme, « nous n’avons pas toujours les mêmes clés de lecture »,concède Corinne Devaux. Des« désaccords constructifs », estime-t-elle, qui devraient s’estomper… Le temps de « faire un pas l’un vers l’autre » et « d’apprendre à nous connaître ».
    > Sur le fond, les deux candidats partagent un certain nombre de valeurs et de positions. L’A831 est une ennemie partagée. « La question de la mobilité, en lien avec la vulnérabilité énergétique dans le Sud-Vendée » devrait à leur sens être la priorité. « Le conseil général pourrait ouvrir à la population les places dans les transports scolaires, le matin et le soir », illustre Corinne Devaud.
    > Le développement de l’agriculture locale et biologique dans les établissements, l’aménagement de pistes cyclables et le renforcement des moyens alternatifs de déplacement, l’aide aux familles et aux handicapés… Le binôme compte bien plancher sur tous ces sujets.
    > Et solliciter les citoyens. « On veut développer les comités consultatifs, comme je l’ai fait dans ma commune », poursuit Didier Herbé. Durant les quelques semaines de campagne, ils organiseront des tables rondes où les citoyens pourront émettre leurs idées.
    > Les deux candidats espèrent ainsi prouver qu’ils ne sont pas « des carriéristes de la politique », mais simplement des citoyens comme les autres.
    > Leur blog :
    > http://www.fontenay-a-gauche.fr
    Mathilde LECLERC.

  5. Admin
    février 18, 2015 at 16:28

    ça c’est l’article de ouest france, faut préciser 😉
    Olivier

  6. devaud
    février 26, 2015 at 16:35

    oui l’alliance interroge, dérange, c’est une histoire d’hommes et de femmes avant tout,

Laisser un commentaire