économie – emploi

Une autre vision du développement économique

La municipalité et l’intercommunalité, peuvent impulser et faciliter le développement économique du territoire grâce à la mise en réseaux des acteurs et aux multiples partenariats qu’elles sont en mesure de nouer. Nous poursuivrons, bien entendu, les actions menées en ce sens : la municipalité et l’intercommunalité doivent être un lieu de conseils et de ressources pour toutes les parties prenantes du développement économique.

Mais, notre action en matière de développement économique, et notre responsabilité d’élus locaux, de citoyens, ne doivent pas être limitées uniquement à cela : nous ne nous résignons pas à simplement mettre à disposition d’entreprises privés des terrains, bâtiments, ou autres ressources et biens publics, sans contre partie, ni droit de regard.

Nous fixerons de nouveaux caps, de nouveaux cadres d’intervention pour l’action publique en direction du développement économique, fondés sur le  développement de projets économiques, solidaires et durables, créateur d’emplois oeuvrant au bien collectif et non-délocalisables, des emplois dans l’économie sociale et solidaire, dans le tissu associatif, et le tissu productif local.

Nous serons des élus en soutien aux alternatives économiques

Au travers d’initiatives basées sur la coopération et la mutualisation, la municipalité et l’intercommunalité ont un rôle décisionnel primordial à tenir dans le  développement de projets économiques, solidaires et durables.

Nous en avons la conviction : la promotion des structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), du tissu associatif et productif local, est une réponse  pertinente aux problématiques de redynamisation économique du territoire de Fontenay le Comte, socialement et humainement dévasté par l’effondrement des entreprises de l’économie néolibérale.

Les entreprises de l’Economie Sociale, dans lequel est classé également le secteur associatif,  produisent des biens et des services dans l’ensemble des champs économiques (agriculture, banque, assurance, santé, transport, BTP, commerce, artisanat…) qu’ils soient du domaine de l’intérêt général ou de la concurrence, mais elles ne rémunèrent pas d’actionnaires.

L’ESS préfigure notre vision de l’économie de demain : des entreprises dirigées collectivement par des salariés, des usagers, des clients des investisseurs (publics ou privés collectifs).

L’ESS, propose une alternative économique collective crédible pour favoriser la création d’activité, nous en ferons un axe fort de notre action :

  • Par la participation et le soutien aux projets de Coopératives d’Activités et d’Emploi (CAE) : nouvelle forme d’entreprenariat, mutualisant les savoirs faire et les compétences de collectif d’entrepreneurs/salariés, tout en soulageant leurs contraintes administratives.
  • Par le développement de Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC), permettant d’associer autour d’un même projet tout les acteurs d’une filière, d’un territoire, ou d’un secteur d’activité : salariés, bénévoles, usagers, collectivités publiques, entreprises, associations, particulier … Répondant à des besoins de proximité, tout en développant des offres de services adaptées en expérimentant la coopération nécessaire entre les citoyens, les champs d’applications potentiels des SCIC sont nombreux sur notre territoire : développement de filière bois/énergie dans la zone de Mervent,, de filières de maraichage bio au profit de la restauration scolaire et collective …etc
  • Par un soutien et une assistance juridique et logistique aux salariés reprenant sous forme de Société Coopérative et Participative (SCOP) leur entreprise à l’occasion d’une tentative de délocalisation, d’une cession infructueuse ou d’un dépôt de bilan pour incompétence notoire de gestion.

En nous appuyant sur le puissant levier offert par ces structures nous pouvons :

  • Aider à la création d’entreprises en liaison avec l’environnement et les économies d’énergie (filière bois), et au maintien des entreprises existantes.
  • Développer les emplois dans le bâtiment en raison de la mise aux normes écologiques
  • Favoriser les circuits courts agricoles (location de terre pour le maraichage bio) dans les appels d’offre aux restaurations collectives.
  • Sauver soutenir et promouvoir les entreprises reprises en SCOP par leurs salariés.
  • Maintenir les 44 emplois du centre de tri d’ordures ménagères de Mouzeuil.

Notre action sera également marqué d’un volontarisme sans faille afin de :

  • Peser sur la responsabilité sociétale des entreprises locales en exigeant la publication de tous les rapports sociaux des entreprises locales.
  • Peser sur les clauses d’insertion en imposant des efforts conséquents aux entreprises locales sur la formation professionnelle.
  • Changer le regard sur les demandeurs d’emploi  en valorisant les compétences des hommes et des femmes de notre territoire par des actions de communication concertées.
  • Peser sur les instances décisionnaires des implantations d’entreprises et permettre aux demandeurs d’emploi d’être acteurs du développement économique.
  • Favoriser la mise en commun des appareils de formation existants sur le territoire de l’intercommunalité.
  • Favoriser la mobilité professionnelle et géographique:
    • En adaptant les transports en commun aux besoins des salariés, des scolaires et personnes âgées.
    • En mutualisant les transports sur la communauté de communes

Le collectif humain et la solidarité sont un formidable terreau pour la créativité et l’inventivité indispensables à l’avenir de notre territoire. Nous vous en adjurons, ne laissez pas étouffer cette créativité et cette inventivité par une soumission inexorable aux injonctions à l’austérité de tant de discours convenus!

Sortons des sentiers battus! Ouvrons des voies nouvelles !

« …Voyageur,

Il n’y a pas de chemin

Le chemin se fait en marchant

…» Antonio Machado

 

Print Friendly

Laisser un commentaire