Conseil Municipal du 24 Novembre 2015 – Nos analyses et explications de vote

 

Opération de renouvellement urbain

Tout en étant d’accord avec les finalités de cette opération de renouvellement urbain, ce projet pose problème pour plusieurs raisons :

  • aucune element financier n’apparait dans ce dossier qui va engager le ville sur 10 ou 12 ans – avec des moyens très importants sans aucune certitude quant aux rentrées d’argent ! c’est la ville qui équilibrera le budget de cette opération , après déduction des subventions.et des ventes éventuelles.
  • pas de mise en perspective entre les réalisations du projet , le bon taux d’équipement en locatif public souligné par l’OPAH, les logements vacants particulièrement importants à Fontenay le Comte (9,4% contre 4,4’% en Vendée), la situation économique de notre région…quelles seront les recettes réelles de ce projet ? l’impact sur la siutation immobilière de la ville ?
  • Ce projet complexe demande effectivement des moyens importants humains, techniques et financiers qui pourraient être assumés par les services municipaux sans surcout, sans engagement sur une dizaine d’années , engagement qui pourraient devenir un véritable boulet pour nos finances .La majorité en place a fait le choix d’un aménageur

Sa rémunération est totalement floue elle proviendrait  «  des résultats de l ‘ opération et il assumera une part significative du risque économique »

Comment ? Dans quel pourcentage ?

En ce qui concerne la commission ad Hoc qui devra suivre le dossier, il paraît indispensable que l ‘ensemble de la population y ait une place et donc que le groupe l « l’humain d’abord «  soit représenté :

d’autant qu’il n’y a pas de nombre maximum quant à sa composition

(M Lalère , Maire de Fontenay a répondu favorablement à cette demande)

 

Mutualisation des services et schéma de mutualisation avec la Cte de communes

Si on peut se réjouir de constater qu’il a fallu plus de dix ans pour que l’école de musique et de danse devienne communautaire à partir de septembre prochain ,il est urgent d‘informer et de prendre en compte l’avis des fontenaisiens sur le sujet de la mutualisation.

Ce schéma doit faire l’objet d’un premier bilan sur les effets des services mutualisés avec les partenaires concernés notamment les employés :

  • la mutualisation des services des ressources humaines et finances depuis janvier 2015
  • le service commun « unité instruction et droits au sols »depuis juillet

Commment s’y retrouver dans les multiples formes de cette mutualisation ?

mise à disposition ascendante ou descendante de services, services communs et mise en commun de moyens …. jusqu’au transfert de compétences « le forme la plus aboutie de mutualisations entre communes ».

Autre exemple

« prise de compétence ( salle de Bel Air ) de la ville centre et toutes les salles omnisports hors de la ville centre » Pourquoi une telle complexité qui empêche toute lisibilité ?

Quel est l’intérêt d’un tel morcellement ?

Quelle incidence financière ? Faire des économies n’était -il pas un objectif ?

Peu à peu notre ville se trouve dépossédée de ses prérogatives sans que les citoyens aient été informés ou consultés !

Nous souhaitons

  • un bilan incluant l’ensemble du personnel des services mutualisés
  • une prise en compte en amont de l’avis du personnel au sujet du schéma de mutualisation
  • une simplification
  • une réunion d’information et de consultationen direction de l’ensemble des citoyens de notre ville avant qu’elle ne soit depossédée totalement de ses prérogatives

 

Raid automobile du 4L trophy

A propos de la demande de subvention à l’occasion d’un jeune habitant Fontenay à l’occasion d’un raid automobile du 4L trophy de la France à Marrakech ….

A l’heure de la COP 21, encourager une parmi les 2000 équipes à faire 6000Kms ne paraît pas un projet soutenable.

Quel est le bilan carbone d’un tel projet ?

Les jeunes peuvent avoir des projets en lien avec les défis de leur avenir menacé. Ce sera le sens de notre abstention sur ce vote: face aux enjeux climatiques, il est nécessaire de susciter une vraie réflexion sur le bien-fondé de ce type de manifestation et d’encourager notre jeunesse à faire évoluer ce type de projet vers des formes plus écologiquement responsable.

 

Ouverture dominicales

En ce qui concerne l’ouverture dominicales 18 jours par an, notre groupe

L’humain d’abord se positionne contre la loi Macron et le travail le dimanche.

Outre que l’ouverture le dimanche n’aura aucun d’effet bénéfique sur l’emploi ou l’activité, ni même sur la consommation, outre qu’elle favorise les grands groupes au détriment du petit commerce, et précarise d’avantage un salariat qui sera contraint de travailler la nuit ou le dimanche pour survivre … C’est également d’un choix de société dont il s’agit. Bien vivre, c’est avoir le temps d’être en famille ou entre amis, d’avoir du temps de loisir autres que celui d’être obligé de faire ses courses le dimanche. Notre logique, c‘est l’humain d’abord, pas la course effrénée à la consommation !

 

Debat d’orientation budgétaire.

Il ne m’est pas possible de donner un avis quant aux projets d’investissements car nous n’avons pas eu communication du contenu des lignes budgetaires, le projet de renouvellement urbain ne semble pas apparaître.

Je soulignerai seulement les investissements pour la sécurité 330 000 de vidéoprotection et 190 650 pour la police municipale soit plus d’un demi millions d’euros sans compter la masse dalariale des policiers.

La baisse de 7% des subventions aux associations qui jouent un rôle majeur dans l’animation de la ville pour une économie de 52 000€ pour l’année 2016

Dominique CHARTIER

Conseillère municipale

Print Friendly

Laisser un commentaire