Combien de fois le projet A831 a-t-il été débloqué ?

EELV_blanc

 La Roche sur Yon,le 28-02-210

 

 

 

COMMUNIQUÉ de PRESSE

 

Combien de fois le projet A831 a-t-il été débloqué ?

 

Bizarrement, à chaque échéance électorale, il y a souvent eu un « miraculeux sauveur » du projet de l’A831… Fourage, Retailleau, Fillon, Bussereau et consorts ont chacun argué avoir « débloqué » le dossier…

Tout cela ressemble encore et toujours à de l’agitation politique, mais quels changements réels dans le dossier ?

Et surtout, quand allons-nous cesser de changer les pansements sur notre territoire pour enfin penser le changement ?

Le projet d’A831 date d’un autre siècle, celui où on croyait la croissance éternelle et forte ; où l’on croyait les énergies fossiles abondantes ; où l’emploi était déterminé par des grands bassins industriels moins concurrentiels car moins ouverts ; où le progrès technique et la productivité offraient des potentialités à tous les territoires… Le choix de l’A831, c’est chercher à retrouver et à s’accrocher à ce modèle perdu…

Depuis, il y a l’implacable dérèglement climatique, la concurrence internationale, la fin du pétrole (la baisse de son prix est un leurre), les déficits publics qui pèsent sur nos impôts et sur les services publics, mais aussi le Grenelle de l’environnement et ses grandes avancées pour notre santé et notre qualité de vie, la conférence sur le climat…

L’A831 cache les vrais choix à faire, car focalise toutes les énergies et trop de finances publiques : redonner un accès ferroviaire au sud Vendée (sur l’axe Nantes-Bordeaux via Velluire), sécuriser les routes existantes (dont Marans) pour contrer l’afflux de camions engendré par nos politiques polluantes, encourager des activités porteuses de sens et surtout d’emploi : l’agriculture non intensive, l’industrie à haute technicité, les métiers verts (recyclage, les énergies renouvelables, le bâtiment, l’aménagement durable des territoires, l’environnement,…), l’économie sociale et solidaire,… De l’emploi pour tous, il peut y en avoir !

En cette période électorale, nous devrions donner un cap au lieu de nous accrocher à des chimères…

Tony Demeurant,

Pour la coordination départementale EELV Vendée

Pour le groupe local EELV Sud Vendée

Print Friendly

Laisser un commentaire