l’A 831 contre le ferroviaire

Autoroute

COMMUNIQUE DE PRESSE

Après l’entretien du président du conseil général de la vendée(voir O/F du 23.02.15), l’association des usagers des transports de la vendée a bien pris note d’une des priorités de monsieur Retailleau pour le budget 2015, à savoir la poursuite du désenclavement ferroviaire de la vendée,qui passe par la modernisation des infrastructures.
Sauf que la réalité est tout autre puisque le président du CG s’apprète a condamner définitivement le maintien des 2 voies ferrées entre la roche sur yon et la rochelle dans le seul but de faire pression sur la ministre de l’environnement(madame Royal)qui bloquerait le dossier de l’A 831. Ainsi,l’engagement pris par la vendée en novembre 2013 à la rochelle lors du comité de pilotage de l’étude de modernisation de la ligne SNCF nantes/bordeaux est remis en cause par une des parties(les régions poitou-charentes et pays de la loire s’engageant respectivement sur 40 et 80 millions d’euros).
Par contre, à l’initiative de monsieur Retailleau,des élus et chefs d’entreprise viennent d’adresser un nouveau courrier au premier ministre le pressant de réactiver le dossier de l’A831.
La démonstration est faite que monsieur retailleau avant de quitter le département-veut porter le coup de grâce au ferroviaire en sud-vendée en s’appuyant sur la loi Macron qui va permettre de libéraliser le transport par autocar au détriment du rail.
Son ami et maire de fontenay le comte(monsieur Lalère)avait d’ailleurs anticipé cette libéralisation puisqu’en juillet dernier et de concert avec son collègue de niort,ces édiles avaient proposé que les BUS TER SNCF empruntent la plate forme ferroviaire fontenay-niort afin de favoriser l’accès à la gare de niort.
l’AUT 85 appelle les citoyens du sud-vendée à exiger le service public ferroviaire pour véritablement désenclaver notre territoire.

le président de l’AUT 85
jean paul juillet

Print Friendly

Laisser un commentaire